Bagnères compte plus de 470 enfants scolarisés dans ses écoles publiques et ce chiffre est stable depuis 2012. La moyenne globale par classe est de 20,5 enfant, ce qui, aux yeux des parents et des enseignants, est très satisfaisant pour l’enseignement, mais jugé beaucoup trop « confortable » pour la Direction académique.

Bagnères perd donc un poste d’enseignant à la rentrée 2016 et un autre poste est en suspens et dépend d’une restructuration des écoles demandée par l’Inspecteur d’Académie. Paradoxalement, le Maire n’a pas suivi les recommandations de l’IA et a décidé de fermer un poste sur l’école du Pic du Midi qui passera à 4 classes à la rentrée 2016, alors même que c’est dans cette école que les effectifs d’élèves étaient les plus importants !

Notre priorité au Front de Gauche et à Bagnères Solidaire a toujours été de conserver sur la ville les 3 sites Elémentaires et les 3 sites Maternelles, qui permettaient d’offrir aux enfants un enseignement de qualité dans des établissements à dimension humaine.

 Cependant, les exigences de l’Education Nationale nous imposent de faire d’autres choix. Les élus du Front de Gauche et de Bagnères Solidaire ont proposé au Maire une réorganisation permettant de conserver tous les sites actuels. Mais ce n’est pas vers cette solution que s’oriente Monsieur Sempastous. Il reste sur son idée fixe de longue date : conserver au centre ville l’école Carnot à tout prix et en l’état, et transférer les classes de l’école du Pic du Midi à Jules Ferry.

Nous nous opposons à ce choix :

  • Parce qu’il remet en cause l’équilibre de l’enseignement qui existait sur la ville en privilégiant une école de centre-ville préservée de toute réorganisation et en faisant peser sur les écoles du Pic du Midi et de  Jules Ferry les  fermetures de postes
  • Parce que l’école du Pic du Midi est neuve (intégralement rénovée en 1997) et les locaux sont clairs, insonorisés et tout à fait fonctionnels pour permettre aux élèves et à leurs enseignants, de travailler dans des conditions matérielles optimales
  • Parce qu’elle a un accès direct à toutes les installations sportives
  • Parce que sa cour de récréation est vaste et dotée d’un jardin
  • Parce que les parents peuvent facilement stationner à proximité
  • Parce qu’elle bénéficie d’une salle de  cantine agréable et d’une grande salle de bibliothèque permettant diverses activités pendant les temps périscolaires
  • Parce qu’il n’est pas admissible de choisir d’entasser près de 200 enfants dans l’école Jules Ferry alors que rien n’oblige le Maire à le faire
  • Parce que, fermer une école, n’est pas un choix anodin ! Rarissimes sont les Maires qui proposent de leur propre chef la fermeture d’une école à 4 classes !

Jean Bernard Sempastous estime, lui, que c’est un acte de courage !

Ensemble, démontrons-lui qu’il a tort !