Lundi 21 novembre s’est déroulée une réunion à l’initiative de l’Inspection Académique et regroupant enseignants et parents des écoles de la ville et de Mérilheu.

 

Cette réunion, dans le cadre du « Protocole » (http://frontdegbagneres.canalblog.com/archives/2016/03/15/33519357.html) avait pour objet de faire le point sur la restructuration des écoles de Bagnères. Rappelons que l’an dernier, le Maire avait sauvé in extremis un poste à l’école Carnot en choisissant de sacrifier l’école du Pic du Midi : ainsi, l’Inspecteur d’Académie a fermé une classe dans l’école qui avait les effectifs les plus élevés !

 

Mais il n’était pas question de s’arrêter en si bon chemin !!! Trop d’écoles sur la ville, est une opinion partagée par l’édile de la ville et par l’Inspecteur d’Académie. La décision prise, car elle est prise : l’IA acte le choix du Maire de fermer l’école la plus neuve, aux locaux reconnus par le CHSCT comme les plus adaptés aux conditions d’enseignement. Choix idéologique s’il en est, que l’Inspecteur ne remet pas en question, lui garant de la qualité de l’école républicaine. Mieux, l’IA a trouvé dans le Maire de Bagnères un exécutant idéal de ses projets de restructuration/concentration des écoles, ce après s’être heurté à la résistance quasi unanime des maires du département, Mrs Trémège et Plano compris ! Mais choix coûteux aussi, car après les travaux en cours à l’école Jules Ferry pour un coût qui ne cesse de gonfler, il faudra également envisager des travaux importants à l’école Carnot. Si nous ne pouvons que nous satisfaire que les écoles de la ville soient correctement entretenues et rénovées, nous ne pouvons cautionner la rénovation de 2 écoles et la fermeture d’une école en parfait état.

 

Mais le maire de Bagnères a décidé que l’école de centre-ville « était un poumon nécessaire à la ville et à son attrait, comme les halles ». Fermez le ban, il n’y a plus rien à dire !

 

En même temps, en guise de concertation, on a eu droit à quelques réunions regroupant les directeurs des écoles et autant de parents, plus 3 réunions de la commission école où rien n’a été discuté, aucun des projets proposés étudiés avec attention, et où le Maire a suçoté son crayon avec ennui en priant que ça se termine vite !

 

Les élus du Front de Gauche ont essayé de travailler, de porter des projets construits, prenant en compte la volonté du maire, les intérêts des uns et des autres et les coûts financiers. Tout ça pour quoi ? Pour rien, tout simplement, car à ce jour, rien n’a été discuté en Conseil Municipal mais cela n’a pas empêché notre grand démocrate apolitique de l’UDI, soutien farouche du candidat Juppé, d’affirmer devant l’Inspecteur d’Académie que la décision de fermer l’école du Pic du Midi et de transférer les classes à Jules Ferry était actée ! Ah bon ?!? Où, quand, par qui ?!?

 

Que va devenir cette école qui va perdre sa vocation scolaire. Quelques pistes prometteuses peuvent être imaginées par nos élus, dans la lignée de ce qui se fait depuis plusieurs mois :

 

  • Madame Baqué Haunold, apparemment très impliquée dans la proposition de fermeture, est adjointe aux sports
  • L’emplacement de l’école du Pic du Midi, dans le prolongement des stades
  • Le matériel sportif municipal entreposé dans divers lieux (école Grasset par exemple)

 

Le Maire n’aurait-il pas l’intention de récupérer les plus beaux locaux scolaires de la ville pour les offrir à l’office des sports ? A la direction du Stade Bagnérais ? (car si tout est fait pour l’équipe senior, les enfants de l’école de rugby ne semblent pas la priorité de la mairie, n’est-ce pas Mme Baqué ?!?) ? Voire à une association qui aurait ses faveurs ou des amitiés ?

 

Si tel est le cas, cela s’appellerait servir sa clientèle électorale et non plus l’intérêt général et celui des enfants.